J'aime les patates
English
Chargement

«L’innovation sociale, quessé ça?
Ça veut dire penser autrement pour trouver de nouvelles solutions à des problèmes difficiles.»

1.

CONSTATER LE PROBLÈME

Si tu te dis «Cette affaire-là a pas d’allure!» ou «C’est donc ben injuste!», tu constates le problème.

Comme Chips qui voit la surconsommation dans son village, tu es touché par une situation; ça veut dire que ton cœur est pas séché comme une vieille frite…

2.

VIVRE UNE CRISE ET SE RÉVOLTER

T’avais une écharde dans l’orteil, mais là, tu peux plus marcher. Le petit problème fatigant est devenu gros ou vire en crise, comme le Monstre qui fait une surdose de patates.

C’est le boutte qui fait déborder le vase… Découragé, tu pètes une coche. Ben oui, choque-toi parce que c’est vrai que ç’a pas d’allure!

3.

S'informer

Au lieu de t’arracher les cheveux, tu veux agir… mais tu sais pas quoi faire.

Réfléchis à ce qui peut te donner des nouvelles idées: informe-toi, lis un livre, pose des questions ou voyage… Comme Chips qui part chez les Patenteux, sors de ton trou pis va apprendre! Y a sûrement des gens qui ont déjà pensé à ton problème…

4.

TROUVER UN ALLIÉ

Tu dois trouver un bon mentor (genre moi, he he) ou bedon un ami. Va frapper à une porte et demande de l’aide. Tu vas voir… ce sera plus facile à deux dans l’aventure. Même s’il est grognon comme Laplure, un allié va t’aider, j’te jure…

5.

AVOIR UNE IDÉE

Pour innover, faut ouvrir tes méninges pis penser différemment. Les Chinois disent «Think outside the box».

Moi, je dis: «Si t’es pris dans une boîte, pense en dehors de la boîte», comme les Patenteux avec les pelures. Ton idée, c’est la graine qui va faire pousser le changement.

6.

BÂTIR LE PROJET

Comme Chips avec ses 3 morceaux de robot, tu peux séparer ton projet en 3 missions.

Convaincs du monde d’embarquer dans ton bateau. Construis une communauté, une gang, une équipe! Sois pas gêné, là là, pis aie de l’initiative!

Pense durablement à la nature! Tu peux arrêter le gaspillage, diminuer la pollution, ou, comme dit Laplure, si t’as besoin de couper un arbre, t’en plantes deux en retour. Comme ça, tu prends soin de la nature pour tes enfants…

Tu peux t’organiser en coopérative ? C’est encore mieux! Tout le monde est «patron», se partage l’ouvrage pis vous votez pour prendre les décisions.

7.

IMPLANTER LE PROJET

Déguédine: C’est le moment d’essayer ton idée, de la lancer dans le monde pour voir la réaction.

Ton robot est prêt à frapper ta grosse roche… Ramasse tes culottes parce que dans 3, 2, 1… ça décolle!

8.

VIVRE UN ÉCHEC ET REBONDIR

Bout de ciarge, ça marche pas? C’est normal, he he. Tu pensais quand même pas que t’allais réussir du premier coup? Attache ta tuque avec de la broche, c’est surtout pas le temps de lâcher.

Un échec, c’est juste un apprentissage… Serre les dentiers pis repense à ton projet. Si tu rates ta recette de gâteau, vas-tu arrêter de manger? Non, tu vas chercher une recette qui marche mieux. Vas-y, t’es capable!

9.

OBTENIR DES RÉSULTATS

C’est l’heure du bilan : As-tu créé du mieux-vivre pour les humains? As-tu aidé la nature? Oui? C’est une réussite! Si, en plus, ton projet fait des bidous, c’est la cerise sur le sundae. T’as le triangle parfait de l’économie sociale.


La richesse ne se calcule pas seulement à l’argent. On doit inclure les richesses humaine et environnementale pour mesurer le vrai «profit» d’un projet.


10.

PARTAGER

Ton parcours est quasiment fini. Tu peux demander au gouvernement ou à une compagnie de te soutenir. Pis oublie pas d’écrire, bloguer et parler de ta bonne idée pour en faire profiter d’autres. Tu pourrais aussi voyager, comme Chips, pour faire connaître ton innovation… Et surtout, lâche pas la patate!


L’innovation, c’est une spirale: tu avances, tu recules, mais tu «spirales» toujours vers le haut.


BRAVO, TU ES MAINTENANT UN INNOVATEUR!

La plupart des innovateurs ne s’arrêtent pas à toutes les embûches qu’ils vont devoir traverser. Ils foncent en posant UN PETIT GESTE et parfois, leur action fait boule de neige. Il arrive même qu’ils aient un réel succès dans leur ville, pays ou à l’international.

Comme disait un vieux sage : on est jamais certain que nos actions vont changer les choses, mais en ne faisant rien, on est certain que rien ne va changer !